jeudi 23 mai 2013

Jeanne d'Arc à Poitiers

Nous sommes en 1429. Poitiers est le siège du parlement royal. A Paris, les Anglais sont partout présents, et après avoir défait le roi de France en 1356 à Nouaillé, ils ont mis à mal l'unité du royaume. Alors que l'Europe entière est sous tension, une jeune Lorraine du nom de Jeanne, reçoit la périlleuse mission d'aller faire couronner son roi, à Reims. 
Alors modeste bergère, elle est menée par une voix céleste qui la pousse vers la ville de Chinon ou réside alors le dauphin Charles. Elle a pour but de la faire couronner roi de France. Elle quitte donc son village de Domrémy et prends la route vers l'ouest. A Chinon, elle défit les subterfuges visant à lui faire confondre le Dauphin d'avec le comte de Clermont, et suscite alors l'intérêt de l'assemblée.

"Voilà le roi ! En nom Dieu gentil prince, c’est vous et non un autre ! Je te le dis de la part du Messire, tu es vrai héritier de France et fils de roi, et il m’a envoyé à toi pour te conduire à Reims, pour que tu reçoives ton couronnement et ta consécration, si tu le veux."

Après des révélations faites au roi, elle doit prouver qu'elle n'est pas prise de folie, et que tous ses dires sont réellement des retransmissions de paroles divines. Elle part alors pour Poitiers, ou l'université de Paris siège en exil, afin d'être examinée par les théologiens.

Elle subit tout d'abord un examen physique afin de prouver sa virginité aux matrones qui en doutaient. Les avis divergent quant au lieu exact de l'examen. Certains avancent le square des Cordeliers, à l'arrière du palais, alors que d'autres affirment qu'il eu lieu rue de la Cathédrale (où est apposée une plaque à la mémoire de son passage).

Elle réussi à sortir victorieuse de son interrogatoire, et se vit confier par Charles la tête de son armée. 
Elle prend alors la route d'Orléans, et après avoir récupéré son épée à Sainte-Catherine de Fierbois (37), elle libère la ville ligérienne et part victorieuse vers Reims accomplir sa mission jusqu'au bout. On connait la suite. L'évêque Cauchon apprend que Jeanne a été faite prisonnière par les Bourguignons en forêt de Compiègne. Il la récupère après de difficiles transactions et la juge. Durant son procès, sa virginité sera de nouveau remise en cause, et ses voix seront assimilées à des faits de sorcellerie. Elle est condamnée au bûcher et brûlée vive à Rouen, le 30 mai 1431.
" Évêque, je meurs par vous ! "

Aucun commentaire: